FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Changement de stratégie face au syndrome d'effondrement des colonies d’abeilles

Des chercheurs de l’Université de l’état de Michigan (MSU) ont réussi à mettre au point un nouvel insecticide qui, contrairement à ses prédécesseurs, permettrait de protéger les abeilles de la mite Varroa, sans pour autant nuire aux abeilles ou contaminer le miel.

En effet, ce groupe de chercheurs est parvenu à modéliser, en laboratoire, le canal à sodium des Varroa. Ceci a permis aux scientifiques de développer des produits chimiques visant les canaux sodium de ces mites sans pour autant affecter ceux des abeilles. Ces chercheurs ont pu également identifier deux acides aminés qui rendent ces acariens (ou mites) résistants à la tétrodotoxine. Il est à signaler que le Département agricole des Etats Unis (USDA) estime que cette maladie parasitaire est à l’origine, entre autres, de la destruction d’un taux important des colonies d’élevage d’abeilles (29% entre 2008 et 2009 aux Etats Unis).

Rappelons que 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées : elles jouent donc un rôle clé pour les cultures nourricières au niveau mondial.

Pour en savoir plus

www.apimondiafoundation.org

www.apiculture.com

Calendrier

Juin 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Newsletter