FacebookTwitterGoogle Bookmarks

La bio-raffinerie en alternative aux importations de soja

Une nouvelle étude de l'université d'Aarhus suggère qu'il serait possible de réduire considérablement les imports en soja en extrayant localement des protéines à partir de biomasse grâce à la bio-raffinerie.

En effet, l'Amérique du Sud, l'un des grands fournisseurs, déboise d'immenses superficies de forêt chaque année pour cultiver du soja. Cette plante contient environ 40% de protéines et occupe une grande place dans l'alimentation animale...

Source

 

Calendrier

Juillet 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Newsletter