FacebookTwitterGoogle Bookmarks

MIT : un capteur détecteur de viande avariée

Une équipe de chimistes de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) a développé un capteur capable de détecter les gaz émis par la viande avariée.

Composé de nanotubes de carbone chimiquement modifiés, cette nouvelle technologie pourrait indiquer si l’aliment est propre ou non à la consommation. Elle offrirait aux consommateurs des informations de sécurité plus précises que les dates de péremption indiquées sur l’emballage et permettrait ainsi de réduire le gaspillage alimentaire. En outre, le capteur est produit à bas coût, facile à fabriquer et utilise très peu d’énergie. Il est intégré à l’emballage et peut être simplement lu par un smartphone grâce à la technologie NFC. Il a été testé sur 4 types de sources de protéines, à savoir : le bœuf, le poulet, le porc, le saumon et la morue. Par ailleurs, les chercheurs ont déposé un brevet sur la technologie et essayent d’avoir une licence pour le développement commercial.

Pour en savoir plus

http://web.mit.edu/

Calendrier

Mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Newsletter